La musculation est un sport très prisé des jeunes. Tous s’y prêtent dans le but de pouvoir obtenir le corps rêvé. Pour maigrir ou se muscler c’est un sport qui garantit les deux. Bien qu’il y a quelques années, cette pratique était destinée à la gent masculine seulement, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Après que le mythe « madame muscle » ait été démenti même les femmes se sont mises à pratiquer ce sport. D’autre part, beaucoup de sportif utilisent des compléments alimentaires dans le but d’obtenir les résultats escomptés plus rapidement, en augmentant leur masse musculaire. Protéines, vitamines, acides aminés. La créatine fait partie de ces compléments.

Qu’est-ce que la créatine ?

La créatine est un dérivé de plusieurs acides aminés dont la formule est C4H9N3O 2. Elle est composée de glycine, d’arginine et de méthionine. Elle est produite naturellement par le foie, le pancréas ou encore les reins. Si celle-ci vient à manquer au corps, nous pouvons compenser ce manque en se nourrissant de certains aliments tels que les viandes qui en contiennent une quantité importante.

La molécule en question est alors transportée par le sang jusqu’aux muscles, la majeure partie de celle-ci est emmagasinée dans les muscles, qui après certaines transformations, se changent en ATP, autrement dit de l’énergie ; tandis que le reste part au cerveau, au cœur ou aux testicules.

Ce qui fait de la créatine un complément alimentaire très prisé par les sportifs, étant une importante source d’énergie elle contribue au renforcement musculaire mais elle est aussi synonyme d’efforts de courte durée, car elle procure beaucoup plus d’énergie aux consommateurs.

Les avantages de la consommation de créatine :

Bien que beaucoup de gens ont laissé croire que la créatine est mauvaise pour la santé, des études ont montré que bien au contraire, celle-ci est sans danger et n’est pas un produit dopant. Sa consommation peut nous faire beaucoup de bien, par exemple :

  • Aide à mieux se concentrer : au niveau du cerveau la créatine se lie à une molécule de phosphate constituant un nouvel élément le CP (phosphate de créatine) qui améliore la cognition et la mémoire, en offrant plus d’énergie au cerveau.
  • Contribue à la préservation des facultés cognitives : elle protège aussi les cellules grises, et donc la prise régulière de la créatine protège contre les maladies telles que l’Alzheimer.
  • Préserve l’intégrité musculaire : elle aide à garder sa masse musculaire, elle est donc parfaite pour les athlètes.
  • Complément pour les végétariens : les personnes végétariennes ont des taux plus bas de la créatine, la consommation de ce complément les aide à le régulariser.

La créatine fait-elle vraiment tomber les cheveux ?

La cause principale de l’alopécie androgénétique, est l’hormone DHT (dihydrotestostérone) qui se connecte aux récepteurs de follicules capillaires et qui avec le temps finissent par arrêter la production des cheveux. Cette hormone est composée de testostérone, d’où la fréquence élevée de calvitie chez les hommes par rapport aux femmes.

Ce phénomène commence à apparaître vers la trentaine, cependant certains hommes possèdent des follicules plus résistantes que d’autres, cela leur permet de ne pas perdre leurs cheveux, ou moins rapidement. Des études menées il y a de cela quelques années ont montré que plus la quantité de créatine monohydrate est haute, plus la DHT augmente.

Une expérience, pendant laquelle une charge en créatine de 7 jours a été faite puis maintenue pendant 14 jours, a clairement montré un taux constant de testostérone, mais aussi une hausse aiguë de DHT, soit 56 % en plus après les 7 jours, puis devient constante à 40 % après les 14 jours de maintiens. Elle agit donc sur le taux de testostérone converti en DHT. Le résultat d’une telle hausse implique, la perte de cheveux sur le long terme. De plus une fois les follicules complètement disparues, il est impossible d’agir pour les créer de nouveau ni de faire repousser les cheveux.

Certes la créatine n‘est pas « la » cause de la calvitie, vu que deux tiers des hommes en seront touchés avec ou sans créatine, mais la consommation de cette molécule accélère nettement le processus.

Comment remédier à cette chute ?

Si vous voulez quand même vous complémenter avec de la créatine, nous vous conseillons d’essayer de limiter l’effet secondaire dû à cette consommation. Comment ? La clé n’est ni plus ni moins qu’une alimentation saine riche en vitamines et minéraux, le zinc le fer et le magnésium sont connus pour réduire la DHT.

Évitez cependant les médicaments supposés miracle tel que la Finastéride qui sert à empêcher les testostérones de se convertir en DHT, car ce médicament peut être dangereux et un suivi médical est requis. Priez aussi que vous ayez hérité des bons gènes pour y résister.

Cet article vous a-t-il été utile ?