Il y a quelques semaines, vous avez été prise d’une irrépressible envie de changement capillaire. Lassée par la teinte naturelle de votre chevelure, vous avez décidé de vous lancer.

Mais une fois la coloration appliquée, vous avez commencé à ressentir une certaine appréhension vis-à-vis du résultat. Et à l’issue du temps de pause et du séchage, vos craintes se sont confirmées : ce changement capillaire ne vous plaisait absolument pas !

Rapidement, vous avez cherché les solutions qui s’offraient à vous pour vous débarrasser de cette coloration « ratée ». L’une d’elles, au nom un peu barbare, a particulièrement attiré votre attention : le décapage capillaire.

À quoi sert le décapage capillaire ?

Durant vos recherches, vous avez peut-être rencontré les termes de gommage, démaquillage et décapage capillaire, sans trop comprendre la différence entre les trois. Il n’y en a aucune, en réalité, ces trois termes renvoyant à un seul et même procédé.

Un gommage/démaquillage/décapage capillaire s’effectue uniquement sur cheveux teints (il n’aura aucun effet sur cheveux naturels ou uniquement décolorés). En « effaçant » de votre chevelure les pigments artificiels rajoutés lors de leur coloration, il vous permettra de retrouver votre couleur naturelle.

Le décapage capillaire est-il toujours efficace ?

La première chose à savoir est que certains pigments artificiels sont plus coriaces et persistants que d’autres. Ainsi, pour éliminer une coloration noire ou rouge par exemple, il vous faudra sans doute effectuer plusieurs décapages.

De la même façon, si votre chevelure a subi plusieurs colorations successives, il est probable que vous ayez besoin de renouveler le procédé deux ou trois fois. Enfin, si vous avez décoloré puis recoloré vos cheveux, un décapage ne vous permettra évidemment pas de retrouver votre couleur naturelle (seule la coloration effectuée sur vos cheveux décolorés pourra être retirée).

Qu’est-ce qui différencie le décapage de la décoloration ?

Contrairement au gommage capillaire, la décoloration ne se contentera pas de retirer les restes des colorations chimiques effectuées. Elle enlèvera également les pigments naturels de votre chevelure et vous laissera (dans le meilleur des cas) avec des cheveux jaunes très clairs, extrêmement abîmés et cassants. Il n’est donc pas conseillé de l’utiliser que si vous souhaitez éclaircir sensiblement la couleur de vos cheveux.

Comment faire un décapage capillaire ?

Si l’option la plus prudente reste de se rendre chez un coiffeur, les plus téméraires pourront se procurer un kit prêt à l’emploi, à réaliser chez eux. Une boîte de décapage capillaire coûte entre 10 et 30€ et se présente le plus souvent de la même manière que les colorations de supermarché.

Un des kits les plus connus est l’effaceur de coloration Colour B4 (environ 15€ la boîte). Les personnes ayant testé ce produit semblent assez unanimes sur son efficacité (mais également sur son odeur, apparemment assez désagréable).

Si une application de décapant capillaire ne suffit pas à éradiquer la coloration dont vous souhaitez vous débarrasser, vous pouvez renouveler l’opération une ou deux fois.

Après un décapage capillaire, il est primordial que vous preniez bien soin de vos cheveux. En effet, si ce procédé est nettement moins agressif qu’une décoloration, il aura quand même tendance à assécher et fragiliser vos cheveux.

Cet article vous a-t-il été utile ?