L’hérédité est comme on peut très bien le supposer un terme issu du mot héritage, que l’on peut populairement traduire par la transmission de biens physiques et autres comme les gènes biologiques. La locution populaire « père en fils » résume parfaitement le phénomène si l’on peut dire.

Dans le cas qui nous intéresse, il s’agit d’une transmission de gènes des parents à leurs enfants et il suffit pour cela, que l’un des deux, le père ou bien la mère soit touchée par la chute de cheveux qu’inévitablement cela se répercute sur la progéniture.

Comment se traduit-elle ?

La perte de cheveux est quelque part un phénomène relativement normal, même si l’on est nombreux à ne pas le comprendre et surtout à ne pas l’admettre particulièrement si l’on est une femme.

La perte de cheveux devient problématique ou pathologique, lorsque la repousse des cheveux n’est pas conséquente à la perte. Il existe deux raisons qui expliquent la perte de cheveux, l’une androgénétique et l’autre non androgénétique.

La perte de cheveux la plus répandue et la plus reconnue, est celle qui est liée à l’âge, et qui touche jusqu’à 97% les hommes et un peu moins les femmes. Celle-ci est appelée androgénétique et trouve sa raison dans les troubles hormonaux que connaît le corps. Chez la femme, ce trouble se traduit toujours et généralement par : un affinement important des cheveux, une progression continue, un zonage précis et une persistance faute de traitement adapté.

Pour les hommes, plus la perte de cheveux est précoce et plus elle risque d’être importante, sans traitement rapide elle évolue régulièrement. Dans l’autre phénomène non androgénétique de perte de cheveux, dans une faible proportion (10%) diverses causes peuvent en être la cause comme par exemple pour la femme :

  • chute importante après une maternité par exemple, les repousses sont rapides
  • chute qui dure dans le temps suite à carence de fer ou problème de la thyroïde
  • chute zonée dessus ou cotes, rarement sur le front
  • perte par pelade (chimiothérapie)

Pourquoi il est important d’agir ?

Nombreux sont les hommes et les femmes qui angoissent et font de la chute des cheveux une maladie, tellement il est important à leurs yeux d’avoir de beaux cheveux, ou du moins une chevelure fournie à défaut d’être belle. C’est pourquoi, il faut réagir dès les premiers symptômes et agir très tôt pour endiguer l’évolution du mal en optant pour le traitement adéquat.

Un dermatologue avec un diagnostic du cheveu et traitement par les plantes se propose de vous aider à commencer par un diagnostic de votre cheveu, parce que chaque cas est particulier et que la solution ou le traitement préconisé est spécifique et conséquent aux résultats des analyses.

Ce n’est qu’à partir de là, que le dermatologue pourra s’engager et arrêter une batterie de soins à même de stabiliser cette maladie qui n’en est pas une à vrai dire, puisqu’elle n’est pas considérée comme telle et n’est pas sujette à remboursement des frais.

Votre dermatologue trouvera des solutions en vous proposant un traitement spécifique à votre cas, sans vous obliger aucunement à le suivre, cela bien sur après que le spécialiste ait fait un examen approfondi des racines de vos cheveux et de votre kératine et déterminera les meilleurs produits pour la santé de vos cheveux.

C’est positif, vos cheveux revivront probablement de nouveau et vous serez débarrassé de la hantise d’avoir une tête dégarnie, une chevelure clairsemée…

Cet article vous a-t-il été utile ?