Alors que la barbe se fait tendance depuis quelques années avec le fameux look hipster, certains d’entre nous ont pu remarquer que leur pilosité faciale ne correspond pas aux nouveaux canons.

Lorsque les poils de la barbe ne poussent pas partout avec la même intensité, voire sont absents de certaines parties, on parle de barbe clairsemée, ou même de barbe incomplète. Dans la plupart des cas, ce n’est qu’un problème esthétique, mais cela peut aussi révéler certaines maladies comme la folliculite, l’alopécie cicatricielle (si cicatrice il y a), ou bien un stress chronique mal maîtrisé, voire la trichotillomanie (arrachage compulsif de poils).

Si vous cherchez des solutions esthétiques et hygiéniques pour retrouver une pilosité faciale harmonieuse qui vous permette d’exprimer votre personnalité, prenez le temps de lire nos conseils ci-dessous.

Le premier ingrédient d’une barbe esthétique : le temps

Si vous êtes jeune, dans la vingtaine, et que vous constatez des complications sur votre visage, vous aurez certainement le réflexe impulsif de chercher des solutions immédiates et radicales. Bien que certains conseils, notamment en matière d’hygiène, soient toujours les bienvenus, sachez que le temps arrange beaucoup de choses.

Tout comme un acné peut attendre la fin de la vingtaine pour enfin daigner disparaître, sans recourir à des médicaments chargés d’effets secondaires, une barbe clairsemée a des chances de se réparer toute seule d’ici vos trente ans. D’ailleurs, le rasage complet fait partie des techniques conseillées : les poils qui repoussent sont plus costauds, ce qui permet de donner un aspect plus touffu à la jeune barbe.

Cela étant dit, il vous est toujours possible de donner un petit coup de pouce pour accélérer les choses… littéralement. En effet, rien de tel qu’un bon massage quotidien pour stimuler la circulation sanguine du visage et, par conséquent, la pousse des poils ! Pour les plus prévoyants, sachez que ces massages retardent l’apparition des rides.

Et pour augmenter l’efficacité de ces massages, il existe diverses huiles naturelles que vous pouvez appliquer pour nourrir la peau, réparer les poils cassés et améliorer la croissance des poils. Une des plus connues est l’huile de ricin, qui possède même des propriétés antibactériennes. Vous pouvez également utiliser de l’huie d’amande douce ou de l’huile de graines de raisins.

Il existe des kits complets pour l’entretien de la barbe, avec du savon à barbe. En effet, le nettoyage est très important pour éviter que les pores de la peau ne se bouchent. D’ailleurs cela va de pair avec la prise en charge de l’acné. Ainsi, l’entretien de la barbe deviendra un rituel quotidien et c’est tant mieux : rien de tel qu’un rituel massage/nettoyage pour réduire son stress et aborder la journée avec sérénité et énergie positive !

Le second ingrédient de la barbe réussie : l’entretien détaillé

Une technique souvent employée pour harmoniser la barbe lorsque les trous ne sont pas trop grands est celle du remplissage : en laissant suffisamment pousser les poils, il devient possible de les manipuler pour cacher ces zones dégarnies. Encore faut-il pouvoir compter sur des poils sains et propres.

Après l’entretien du visage, c’est l’entretien de la barbe qui constitue un point crucial. Il faut brosser sa barbe plusieurs fois par jour pour en lisser les poils et, surtout, pour la nettoyer. A nouveau, l’utilisation d’une huile de barbe d’origine naturelle est d’un grand secours pour réparer les poils abîmés et les fortifier.

Un autre produit qu’il vous est possible d’utiliser est le crayon de maquillage noir (ou d’une couleur correspondant à celle de votre barbe) pour masquer les trous, ci ceux-ci sont un peu trop grands que pour être recouverts.

Néanmoins, dans certains cas, les trous sont trop grands et aucune méthode n’en vient à bout. L’heure est venue d’effectuer un choix radical : si l’emplacement de ces trous le permet, pensez donc à tailler votre barbe selon une forme spécifique. En fonction de votre physionomie, vous pourriez opter pour le collier de barbe, le bouc, la Van Dyke ou la balbo. Evidemment, plus question de juste laisser pousser, il va falloir tailler avec précision et raser les poils qui n’en font pas partie.

Pour finir, n’hésitez surtout pas à vous rendre chez un barbier. Outre les conseils prodigués, ce professionnel possède les produits, les instruments et le savoir-faire nécessaires pour vous aider à tailler et entretenir votre barbe.

Cet article vous a-t-il été utile ?