Au jour d’aujourd’hui, bon nombre de personnes souffrent de calvitie ou de perte de cheveux chronique. Cette perte de cheveux est assez handicapante et une cause de complexes chez certains hommes et femmes, car oui, la calvitie est une maladie qui ne touche pas uniquement les hommes, on la retrouve le plus souvent chez les deux sexes.

De nombreuses alternatives ont été proposées pour contrer ce problème qu’est la calvitie, mais la plupart de ces méthodes ne sont qu’éphémères et par conséquent, la personne se retrouve dans la même situation au même point de départ. Pour pallier à ces soucis, la science a mis au point un nouveau procédé de traitement qu’est la tricopigmentation. Mais qu’est-ce que la tricopigmentation ? À quoi elle sert concrètement ?

Le fonctionnement de la tricopigmentation

La tricopigmentation est considérée comme étant la solution miracle contre la perte de cheveux chronique qu’on remarque dans les alopécies, plus précisément dans les calvities. La tricopigmentation est une technique de pigmentation du cuir chevelu qui a pour but de masquer toutes les imperfections laissées par une perte de cheveux chronique.

Cette dernière se fait en incrustant un pigment de la couleur de vos cheveux naturels remplissant les espaces vides, ainsi on aura l’impression que votre cuir chevelu de base est toujours aussi fourni. Par conséquent, cette technique repose sur le principe de masse du cuir chevelu, c’est-à-dire sur l’effet optique que peut procurer cette technique.

Quel type de matériel est utilisé ?

La tricho-pigmentation est une méthode qui est utilisée avec certaines précautions afin d’éviter toute complication et surtout toute pathologie ou aggravation de pathologie pré existante, voici les éléments utilisés :

  • Le pigment : dans la tricopigmentation, nous n’utilisons pas n’importe quel pigment, c’est-à-dire qu’il est important que ce dernier soit naturel et prêt à être accepté par la peau. Par conséquent, tout pigment causant une inflammation ou un effet néoplasique sur la peau est absolument interdit,
  • Un dermographe : ce dernier ressemble étroitement celui qu’on utilise pour les tatouages, sauf que ce dernier est assisté par un ordinateur pour éviter toute complication liée à une mauvaise visualisation du crâne,
  • Des aiguilles : ces aiguilles sont fines, très petites, stériles et ne font généralement pas mal, car elles sont nombreuses et pénètrent rapidement au niveau de la peau et en sortent rapidement de façon simultanée, histoire d’avoir un tracé bien homogène et bien diriger.

Où faire une trichopigmentation ?

Après avoir parlé du matériel nécessaire pour la tricodermopigmentation, il est important de savoir où est-ce que cette technique peut se faire. La réponse est très simple, la tricopigmentation se fait dans des centres spécialisés dans cette technique ou bien chez des dermatologues qui sont munis de dermatographe.

Il est impératif, car il y va de votre santé de la pratiquer dans ces lieux, ça reste quand même un traitement invasif qui a ses conséquences, donc pour un bon suivi, voire pour une bonne prise en charge il est préférable de se diriger vers des centres ou des cabinets spécialisés.

Conclusion

Au jour d’aujourd’hui, l’une des solutions les plus utilisées pour traiter la calvitie est la tricopigmentation, cette technique repose sur l’ancrage d’un pigment au niveau des zones où il n’y a pas de cheveux. Ainsi le cuir chevelu donnera une impression d’être plus rempli et plus fourni.

Cette technique est privilégiée à l’utilisation des perruques car elle est moins allergisante et dure beaucoup plus longtemps. De plus cette dernière est destinée à toute personne souffrante d’alopécie, de calvitie ou de pelade.