À mesure que l’âge avance et parfois très tôt, de nombreux hommes constatent la chute de leurs cheveux. Vous pensez que vous n’échapperez pas à la règle ? Rassurez-vous, ce n’est pas une fatalité. Avant de songer à adopter le look à la Barthez ou Etchebest, identifiez l’origine du mal et suivez nos quelques conseils.

Début de calvitie : pourquoi ?

La chute des cheveux est courante chez les hommes et assez difficile à camoufler. Il ne faut pas s’inquiéter trop tôt, une chute minime et régulière est parfaitement normale. En revanche, si la tendance est à la hausse et que clairement votre crâne se dégarnit, il est temps de s’en occuper avant qu’il ne reste rien.

Les causes de l’alopécie sont variables, une des premières est l’hérédité. Concrètement, observez la chevelure de votre père, il y a de fortes chances que la vôtre suive la même tendance, on appelle cela l’alopécie androgénétique héréditaire. La perte précoce des cheveux est due à un excès d’hormones masculines, qui arrête purement et simplement la production des follicules pileux. Résultat, les cheveux ne repoussent plus !

Soyons prudent en revanche, à ne pas hâter son analyse, à la simple constatation d’un paternel chauve… L’alopécie peut aussi être causée par un problème de santé. Le stress, l’excès d’alcool, de nicotine, mais aussi l’utilisation intensive de produits coiffants ou de couvre-chefs peuvent aussi ralentir le fonctionnement des follicules pileux. Commencez donc par être attentifs à ces détails, gardez une bonne hygiène de vie et laissez vos cheveux respirer, au naturel. Observez sur plusieurs mois si la tendance à la chute diminue, n’ayez crainte, vous ne perdrez pas vos cheveux du jour au lendemain.

Repérez la chute des cheveux et soignez-les !

Une fois la perte de cheveux avérée, si ceux-ci sont plus longs à pousser, le front s’allonge, les golfes se marquent et le crâne se dégarnit, il est temps de passer à l’action pour limiter cette calvitie naissante.

Tournez-vous rapidement vers des produits adaptés, comme les shampoings densificateurs et les lotions nourrissantes. Ils vont stimuler le follicule pileux pour activer sa régénération, redensifier la masse capillaire existante, permettant de masquer le “manque” de matière.

Faites attention à votre alimentation et tournez-vous vers des compléments alimentaires spécifiques. Les cheveux ont besoin de zinc, de fer, de cuivre, mais aussi de vitamine B et d’arginine, une bonne cure leur fera le plus grand bien.

Songez aux compléments et à la chirurgie

Si rien n’y fait et que vos cheveux disparaissent, malgré tous les bons soins que vous leur prodiguez, il ne vous restera comme seule solution que les compléments capillaires ou la chirurgie esthétique.

Même si extrêmement peu d’hommes envisagent sérieusement de porter un postiche, de nets progrès ont été faits dans le domaine. Les compléments capillaires sont réalisés sur-mesures, avec des cheveux naturels. Le rendu est franchement convaincant et présente une réelle alternative entre la calvitie assumée et l’intervention chirurgicale.

Dans le cas ou la chirurgie esthétique, ne vous effraie pas et que vos cheveux valent bien d’y laisser une somme coquette, libre à vous de vous tourner vers des professionnels. Ils seront capables de réimplanter des cheveux, là où il n’y en avait plus.

La transplantation capillaire ou greffe de cheveux, consiste à extraire les follicules de cheveux présents sur la nuque, pour les réintroduire sur des zones dégarnies. Aucune autre matière ou produit n’entre en œuvre, il s’agit uniquement de déplacer vos propres cheveux. Ceux de la nuque sont très résistants et poussent généralement tout au long de la vie, leur utilisation rend donc l’intervention efficace et durable.

Vous voilà informé pour anticiper et parer à la chute de vos cheveux. Sachez néanmoins prendre la chose avec le sourire, chacun a sa particularité et son style, si vos cheveux sont capricieux vous pouvez toujours arborer fièrement une barbe généreuse, structurée et entretenue !

Cet article vous a-t-il été utile ?