Un matin, alors que vous observez votre reflet dans le miroir, quelque chose d’inhabituel vous saute aux yeux. Vous vous rapprochez, pour vérifier que votre imagination ne vous joue pas des tours. Mais non, il est bien là et solidement accroché… Au cœur de votre chevelure, un cheveu blanc a élu domicile !

Vous vous demandez comment réagir face à cet invité non désiré. L’arracher et faire comme s’il n’avait jamais existé ? Ou examiner scrupuleusement le reste de vos cheveux, en quête d’autres intrus ? Vous vous interrogez aussi sur les causes de cette soudaine dépigmentation capillaire.

Pourquoi les cheveux deviennent-ils blancs ?

La mélanine, pigment qui, selon son type et sa concentration, va déterminer la couleur de nos cheveux, est produite au niveau de cellules appelées les mélanocytes. C’est le ralentissement puis l’arrêt de la sécrétion de mélanine par ces cellules qui est à l’origine du blanchiment capillaire (aussi nommé la canitie).

L’âge moyen de l’arrivée des premiers cheveux blancs est généralement fixé à 35-40 ans. Cependant, il n’y a pas de règle universelle vis-à-vis de ce processus. En fonction des individus, le blanchissement des cheveux ne s’amorcera pas au même moment et ne se généralisera pas à la même vitesse.

Si la canitie renferme encore beaucoup de mystères, les scientifiques ont dégagé plusieurs facteurs pouvant expliquer l’arrivée précoce de cheveux blancs. Parmi eux, on retrouve notamment l’hérédité (si vos deux parents ont eu des cheveux blancs tôt, il est très probable que ce soit également votre cas) mais également le stress (qui favoriserait leur apparition et leur multiplication).

Solutions pour contrer l’arrivée des cheveux blancs

Contrairement à ce que certains vendeurs de produits « miracles » prétendent, un cheveu devenu blanc ne pourra pas retrouver de lui-même sa couleur d’origine. En revanche, plusieurs solutions s’offrent à vous pour camoufler la dépigmentation de vos cheveux.

Si vous êtes blonde, vous pouvez opter pour un balayage éclaircissant, afin que vos mèches blanches se fondent dans la masse de vos cheveux. Votre chevelure est plutôt foncée mais avec très peu de cheveux blancs ? Une coloration temporaire (ton sur ton) pourra parfaitement vous convenir. Moins agressive qu’une coloration classique, elle vous permettra de conserver une teinte proche de votre couleur naturelle. Quant aux colorations permanentes, elles seront à privilégier en cas de blanchiment capillaire plus généralisé.

Si vous êtes réfractaire à l’idée de tartiner vos cheveux de produits chimiques pour les teindre, laissez-vous tenter par les colorations végétales ! En plus de très bien camoufler les cheveux blancs, elles rendront votre chevelure plus gainée, soyeuse et éclatante.

Enfin, si vous êtes lassée de la guerre perpétuelle que vous menez contre vos cheveux blancs, pourquoi ne pas choisir de les laisser vivre leur vie en paix ? Si vous décidez d’assumer vos mèches blanches, n’oubliez surtout pas de les bichonner. Privées de mélanine, elles sont particulièrement fragiles, cassantes et en proie au jaunissement.

Usez et abusez de soins adaptés (nourrissants, hydratants et déjaunissants) pour permettre à vos cheveux blancs de conserver tout leur éclat et leur brillance.

Cet article vous a-t-il été utile ?